Le gardiennage et la protection sont des métiers passionnants et pourtant, il reste des postes vacants !

Le gardiennage et la protection sont des métiers passionnants et pourtant, il reste des postes vacants !
Octobre 2018

SERIS Belgique compte plus de 2000 travailleurs. Depuis les différents attentats, le secteur de la protection et du gardiennage a pris une dimension de plus en plus importante dans notre pays aussi. On se fait encore trop souvent une idée fausse de l’agent de gardiennage avec, comme conséquence, que, rien que chez SERIS, quatre-vingts postes restent à pourvoir. Ce n’est pas pour rien que la loi sur la sécurité privée et particulière a été actualisée après vingt-sept ans.

« L’image, du moins la perception, que l’on a des fonctions de notre secteur est, d’une part, ennuyeuse et monotone et, d’autre part, passablement connotée Rambo. C’est faux sur toute la ligne. Aujourd’hui, nos agents de gardiennage et nos collaborateurs de sécurité doivent posséder bien plus de compétences qu’il y a dix ans grosso modo. Les connaissances informatiques et linguistiquesune communication adéquatedes aptitudes techniques et la capacité à s’immerger dans les processus de sécuritédu client n’en sont que quelques exemples. Le métier est passionnant et offre bel et bien des possibilités d’évolution pour celles et ceux qui consentent les efforts requis pour cela »,assène Robert Vanderhoydonc, directeur RH chez SERIS.

Outre ses spécialités en matière de gardiennage telles que les missions armées, les maîtres-chiens,le gardiennage mobileet la protection des personnes, SERIS possède aussi un départementTechnologiede premier plan. Mais, là aussi, il reste des postes à pourvoir.

Il existe bel et bien des possibilités d’évoluer chez SERIS !

« Aujourd’hui, on ne sait pas encore assez qu’il est possible de bâtir une carrière passionnante au sein de notre famille SERIS, tant sur le plan du contenudes fonctions qu’en ce qui concerne la possibilité et la volonté d’assumer davantage de responsabilités. C’est précisément parce que SERIS détient diverses compétences qu’elle permet à son personnel d’obtenir une mutation à terme et de se recycler dans un autre département. Nous proposons dès lors à nos collaborateurs une multitude de formations possibles. Après tout, la qualité des services que nous prestons, dépend des connaissances de nos collaborateurs », poursuit R. Vanderhoydonc.

La flexibilité des heures de travail, les prestations de nuit et le week-end, et la distance domicile-travail sont les principaux motifs de décrochage. Pourtant, ces prestations sont assorties de suppléments de rémunérations. Une fois que l’on a saisi combien ce métier est captivant, ces obstacles sont vite surmontés. 

 

Un bon agent de gardiennage ou technicien de sécurité refuse de lui-même la routine.

« Dans notre secteur, un bon collaborateur refuse de lui-même la routine. La routine est synonyme de perte de qualité et de vigilance. Elle ou il arbore une image de pouvoir et d’autorité quand il le faut, se montre serviable si c’est souhaitable et doit posséder une bonne capacité d’évaluation et résister au stress. En conséquence, le métier d’agent de gardiennage est bel et bien passionnant ! Beaucoup de ces qualités, comptétées par les connaissances techniques nécessaires, s'appliquent également à nos monteurs et techniciens de SERIS Technology.»conclut le directeur RH de SERIS.

Pour obtenir des précisions sur nos postes vacants, surfez sur www.serisjobs.be ou envoyez un courriel à recruitment@seris.be

Ce site utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.

X