SERIS Security a vécu son deuxième sommet de l’OTAN en deux ans, un véritable défi!

Octobre 2018

Deuxième sommet de l'OTAN en deux ans, un véritable défi!

Peter Verpoort, Directeur Security et Monitoring de SERIS, a connu son deuxième sommet de l’OTAN. Non seulement lui, mais aussi toute l’équipe de SERIS Security ont pu constater que le centre de la Belgique a bénéficié d'une protection sans précédent. En juillet dernier, 29 états membres se sont rassemblés dans le nouveau quartier général de l’OTAN, encadrés par plus de 8000 policiersqui ont veillé à la sécurité.

Peter Verpoort nous livre ses impressions après cette mission. 

 

Comment avez-vous vécu votre deuxième sommet de l’OTAN ?

« Quand vous travaillez dans la sécurité, vous savez qu'un tel évènement représente l’un des plus grands défis. Les préparatifs, la conclusion et le respect d’accords solides et un bon esprit d’équipe sont des aspects cruciaux. Par ailleurs, la surveillance privée avait reçu des tâches spécifiques et nous y avons accordé toute notre attention. Plus la date du sommet se rapprochait, plus l’adrénaline montait. Les nuits étaient de plus en plus courtes et nous avons fini par travailler 24 heures sur 24 », explique Peter Verpoort.

Un tel évènement nécessite-t-il une prise en charge adaptée ?

« Selon moi, la gestion sérieuse doit être une constante. Notre façon de travailler ne doit pas dépendre de l’une ou de l’autre mission. Il est également important que l'équipe ressente une certaine stabilité dans la manière dont elle est dirigée. Nous avons besoin les uns des autres et chacun sait ce qu’il a à faire, y compris dans des circonstances exceptionnelles. Bien entendu, assurer la sécurité d’un évènement rassemblant 29 leaders mondiaux, dont le président des États-Unis, demande une certaine dose de préparation et des efforts particuliers. Par exemple, nous devons être capables de réagir plus rapidement dans certaines situations et avoir des canaux de communication plus courts. En ce qui me concerne, j’adopte une vision globale en faisant surtout confiance à l’équipe. Et je peux vous assurer qu’elle est au top ! », poursuit Verpoort.

Quel est le principal défi posé par un tel sommet de l’OTAN ?

« Cela va peut-être vous surprendre, mais mon plus grand défi, en plus d’exécuter cette mission parfaitement, est de continuer à accomplir comme il se doit toutes les missions des autres clients. Nous n’accepterons jamais que l'un d’eux soit négligé au profit d'un autre », souligne Peter Verpoort.

Le fondement de la sécurité est la discrétion et la confiance !

Quelles ont été les missions de SERIS Security pendant ce sommet ?

« Répondre à cette question serait justement contraire à l’essence même de la surveillance et du gardiennage. En effet, une sécurité optimale doit reposer sur les principes de discrétion et de confiance. Mais je peux vous assurer que 400 agents de SERIS ont accompli leur tâche de manière extrêmement professionnelle. Aujourd’hui, je veux surtout me concentrer sur ce point. J’ai un profond respect pour cette équipe, et je ne suis pas le seul… », déclare Peter Verpoort.

Que voulez-vous dire ?

« Toute l’équipe a reçu de nombreux éloges. Notre équipe US Army était aussi impliquée dans cette mission. Quand vous savez que chacun de ses membres a reçu une attention particulière des services secrets américains comme remerciement, cela dit tout sur le haut degré de professionnalisme dont ils ont fait preuve », poursuit Verpoort.

Enfin, ce niveau de sécurité est-il une expérience particulière et exceptionnelle?

"Nous sommes finalement tous formé pour faire en sorte que des organisations à haut risque fonctionnent de manière optimale et en toute sécurité. Mais il est tout aussi important d'analyser par la suite cette expérience de manière professionnelle afin de pouvoir servir encore mieux chaque client." conclut le directeur SERIS Security 

Ce site utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.

X